Menu

fenêtres en P.V.C, bois ou aluminium ?

Vos fenêtres en P.V.C., bois ou aluminium ?

La fenêtre sur le marché français est à 60% en P.V.C., 24% en aluminium, 14% en bois, 2% en mixte

L’Union Européenne a commandé en juillet 2010 une étude comparative entre les profilés de fenêtres PVC, bois et aluminium. Deux pays l’Allemagne pour le nord et l’Italie pour le sud ont été retenus comme champ d’application. La méthodologie utilisée a été notamment le TCO - Total Cost of Ownership, qui  vise à déterminer les coûts à long terme pour l'acquisition, l'exploitation et le recyclage d’un produit.

Les conclusions sont sans appel :

         Investir dans de nouvelles fenêtres représente toujours des économies nettes, mais plus encore avec le P.V.C. : Dépenser 1 € dans une fenêtre en PVC (bien posée !) génère en moyenne 2 € d’économie en retour.

$      La durée d’amortissement calculée pour l’Allemagne (conditions proches de l’Alsace et de la Franche-Comté) d’un investissement de fenêtres est de 8 ans pour le PVC,  9 ans pour le bois, et 14 ans pour l’aluminium.

Contrairement aux idées reçues, le P.V.C. se révèle également écologiquement favorable par rapport à l’aluminium en ce qui concerne notamment :

- la performance. Le PVC est sûr (sans plomb…), durable, recyclable.

- le processus de production (LCA Life Cycle Assesment, TCO)

- la contribution de CO2 par tonne (EPD Environment Product Declaration)

Il suffira en illustration de se rappeler que la température de fusion du P.V.C. est de 180°C, là où celle de l’aluminium est de plus de 660°C, métal très conducteur et donc mauvais isolant.